Menu
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise
Tour des Glaciers de la Vanoise

Tour des Glaciers de la Vanoise

InscriptionPralognan la Vanoise>

L'un des plus beaux trails de France

Plus qu’un défi sportif exceptionnel, le TGV est un événement convivial autour du trail dans un vrai esprit  « Montagne ». Un trail où la beauté du parcours est à la hauteur de sa difficulté ! Voici déjà la 15ème édition du Tour des Glaciers de la Vanoise !  600 coureurs vont s’élancer sur les sentiers qui contournent la plus grande calotte glaciaire d’Europe occidentale: les Glaciers de la Vanoise!  
3800m D+
73km
02-07-2023

Départ / arrivée

Départ / arrivée

Départ à 4h, place de la mairie de Pralognan
Briefing OBLIGATOIRE la veille à 18h place de la mairie (ou à la patinoire si pluie)
Arrivée place de la mairie de Pralognan

Barrières horaires
Ravitaillements

Barrières horaires

6h : Refuge du Col de la Vanoise (km7 retour à pied)
9h : Refuge de l'Arpont (km 21 retour à pied Plan Sec ou Pralognan)
13h : Refuge Plan Sec (km 36 retour par bus)
15h : Refuge de l'Orgère (km 50 retour par bus)

Ravitaillements

km 7 : Refuge du Col de la Vanoise
km 21 : Refuge de l'Arpont
km 36 : Refuge de Plan Sec
km 50 : Refuge de l'Orgère
km 58 : refuge Peclet-Polset

Matériel obligatoire
Réglement

Matériel obligatoire

Gobelet réutilisable, chaine pour baskets (type Yaktracks), réserve d’eau d’1 litre minimum, réserve alimentaire, couverture de survie, sifflet, lampe frontale, téléphone portable, veste imperméable, bâtons autorisés tout le long de la course, masque Chirurgical (si Covid ou autres épidémies)

Réglement

Télécharger
Inscription

Le village qui accueille le trail

Pralognan la Vanoise

Capitale de la Vanoise
Savoie - France
1415m

Village mythique, capitale de la Vanoise, Pralognan a une situation particulière au coeur des montagnes

Bars / RestaurantsCampingCommercesHébergements
Ils parlent
des trails

Le Tour des Glaciers de la Vanoise fait partie des trails incontournables des étés alpins, aussi bien pour le parcours magnifique que pour son organisation aux petits oignons. Cette année-là ne manquera pas à sa réputation même si les aléas climatiques nous offriront un parcours remodelé. Arrivés la veille à Pralo on a le temps de profiter du village et de s’imprégner de l’ambiance qui mélange excitation et appréhension. La météo capricieuse du lendemain oblige l’orga à avancer le départ d’une heure et à modifier le parcours pour nous éviter un moment compliqué sous l’orage montagnard. Tout est en place pour un départ avant les aurores avec un staff et gonflé à bloc, toujours grisant à ce moment-là ! La nuit et le bal des frontales nous accompagnent pendant les premières heures d’effort, on profite de cette ambiance si particulière et on aperçoit la tête de course avec les loupiotes qui dansent devant nous. Le passage au Lac des Vaches est toujours un vrai moment de bonheur, on se sent privilégiés quasi seuls dans un tel paysage. La descente continue pour amorcer ensuite une remontée progressive vers le col du petit Mont Blanc qui laissera quelques traces (pas de Maurienne cette année ça sera pour la prochaine !), les crêtes se méritent ! Tout au long du parcours on retrouve les bénévoles enjoués et des ravitos qui ressemblent plus à des buffets montagnards qu’à des alignements de chips et fruits secs ! Beaufort, charcuterie…la tentation est grande de s’arrêter ! Dernière difficulté avec l’ascension du Mont Bochor, les premières gouttes tombent, pile poil ce que l’orga avait prévu, on le savait qu’on avait passé trop de temps aux ravitos…la course se termine donc sous la pluie et les encouragements des spectateurs, une aventure toujours aussi inoubliable, même quand on a un niveau serre file pastedGraphic.png .

Thomas

Je tenais à vous féliciter pour ce très beau trail, très bien organisé avec toutes les précautions utiles et avec un parcours magnifique. Je vous remercie ainsi que tous les bénévoles chaleureux et disponibles. Pour mon premier trail sur cette distance, j'ai joué la prudence et j'ai profité des beaux paysages. Merci aussi pour ce côté convivial et à taille humaine.

Pascal

Merci ! Et bravo !! Pour l’organisation, le parcours, la grandiosité de ces montagnes, ses névés et ses torrents pour se rafraichir, ses ravitaillements... Je suis ravi d’avoir pu participer à ce Trail, mon 1er « grand Trail », qui plus est à Pralognan. Je suis très déçu de ne pas avoir fait le parcours initial, mais je comprends et accepte totalement la modification ; et puis au moins, on aura franchi ce beau col d’Aussois, qui se mérite ! Pour le 73km, il suffira juste de s’inscrire pour la prochaine session ! 

Sébastien

De retour en Normandie après avoir passé un super top week-end à Pralognan lors de ce tour des Glaciers de la Vanoise. UN GRAND GRAND BRAVO à toute l'équipe d'organisation, à tous les bénévoles présents aux ravitos et dans les refuges, une très grande émotion lors de la minute d'applaudissements en mémoire de votre amie Sophie, c’était très touchant. Une très très belle organisation simple et authentique comme je les aime. Bref ne changez rien, et on reviendra encore plus nombreux de Normandie l'an prochain

Stéphane

Merci pour ce superbe Trail effectivement « exigent » même en mode repli ! Il était très bien organisé et juste MAGNIFIQUE (le mot est faible) !

Julien

Juste un grand merci pour ce formidable week-end que vous nous avez fait vivre !! Le parcours de repli était tout simplement incroyable par la beauté des paysages, mais aussi par les passages pas toujours évidents pour des non montagnards. L’ascension du col de l’Aussois restera gravée dans nos mémoires. Ce sont les descentes qui m’ont le plus coûté, les entorses pendant la course n’ont pas entamé le mental. Hâte de revenir dans vos montagnes. Merci Sigrid pour le stage qui a été très bénéfique et je reviendrai avec plaisir pour apprendre à descendre avec moins de crainte. Merci à tous pour l’excellente organisation et la bonne humeur. L’arrivée parmi les touristes et coureurs dans les cafés est géniale ! 

Delphine

De retour dans mes plaines limousines, je prends un peu de temps pour vous écrire un petit message afin de vous remercier et vous féliciter pour l’organisation de ce magnifique Trail du Tour des Glaciers de la Vanoise. C’était ma première participation et j’avoue que je me suis régalé même si un peu (bon d’accord beaucoup) moins de brouillard ne m’aurait pas déplu mais ce n’est pas grave, le parcours est superbe (et bien dur, la montée vers le col de Chavière pique un peu quand même :)) et puis ça me fera une excuse pour revenir pour le TGV. J’ai vraiment retrouvé dans l’esprit de votre organisation tout ce que j’aime dans le trail (et ce n’est pas toujours le cas donc je tiens à insister là-dessus) donc mille merci à toute l’équipe de bénévoles de nous permettre de découvrir ce magnifique parc national en pratiquant l’activité que l’on aime !  Bravo à vous, bonne récup à vous aussi car le week-end a dû être long ! P.-S. : et un grand bravo aussi pour le balisage qui n’a pas dû être fait dans des conditions idéales mais qui était vraiment top (aucune hésitation possible de mon point de vue) ! 

Thomas

Un très grand merci pour cette rando TGV, comme en 2016 c'était top ... et nous sommes contraint de revenir en 2018. Nous étions 2 Franc-Comtois en 2016, 9 en 2017, et je crois que vous allez vite faire le plein de randonneurs en 2018 ! Merci et à l’année prochaine !

Jérémy

Un grand bravo pour cette édition du TGV 2021.  Je me suis régalé sur le 16 km malgré une belle chute dans la descente.   Sinon, une très belle journée que je souhaite revivre.

Patrick

Voici deux ans que nous échangeons ponctuellement suite au report et autre blessure venant repousser l'inscription au TGV.   Cette fois ci j'y étais, diminué mais peu importe.   Apparemment c'était bien vous à la première traversée de village vu les coureurs criant votre nom, ils criaient d'ailleurs aussi fort que vos encouragements. Voilà qui en dit long sur votre motivation, bienveillance et finalement souhait que cet évènement ait lieu.   Je tenais simplement à vous remercier, vous et votre super équipe de bénévoles. Quand j'ai vu les '' anciens '' au dernier ravito nous servant la soupe, tellement gentils, j'étais assez ému tant j'ai du mal avec le monde actuel : des gens simples partout, sur tous les ravito, souriants (on le devinait aisément derrière les masques), passionnés tout simplement.   Le parcours, repli pas repli, est juste somptueux, magnifiquement difficile.   Voilà, j'ai passé presque 9h sur ces sentiers parfaitement balisés, j'ai oublié le monde des cons, ce monde anxiogène pour retrouver le monde du trail, des bénévoles impliqués et bienveillants, des coureurs simples, sans prétention avec des valeurs saines (enfin saines pour moi, à chacun son curseur de valeurs) mais que j'apprécie énormément.   Puisse les trails de la Vanoise résister au phénomène de masse, conserver une échelle humaine, car humains vous l'êtes dans cette équipe, ça se sent, ça se ressent. Quant à cette arrivée '' en ville '', énorme.   Un très grand merci à tous, bonheur douleur totale.   Longue vie à votre organisation  

Vincent

Juste un grand merci ! Je ne fais jamais ça mais vu le report de l’an dernier. Les conditions climatiques et les râleurs que j’ai entendu en course.  Je tiens à vous remercier en mon nom et au nom de mes coéquipiers. La modif’ d’horaire parfaite qui nous a permis d’éviter le déluge. Le parcours de replis superbe  Les bénévoles au top, sympa et souriants malgré masques gants et restrictions en tout genre  Vous avez su vous adapter et garder ce super esprit qui me fait aimer cette discipline 

Thibaut

Félicitations pour l'organisation des trails malgré les conditions météo de la veille pas évidentes !

Jean-Marc

Je tenais à prendre quelques minutes pour vous féliciter vous ainsi que toute l'équipe d'organisation pour ce week-end réussi ! Vous avez démontré qu'il est possible de continuer à organiser des trails malgré le contexte en équilibrant fermeté et bonne humeur. Bien sûr on est loin des festivités habituelles pour ce type d'évènement mais ce sera pour l'an prochain je l'espère ! J'admire votre courage et votre persévérance et vous en remercie ! On voit que les annulations continuent à pleuvoir mais vous avez su maintenir le cap ! BRAVO et bonne continuation ! 

Florent

Merci pour tout, et surtout m'avoir trouvé un nouveau dossard sur cette course. Merci encore pour cette belle organisation et ce spectacle. 

Antoine

Un grand merci pour le week-end et en particulier pour la course qui fut pour mes amis une véritable expérience leur permettant de découvrir l'esprit du trail.  L'organisation, la météo, le parcours et la bière à la fin étaient exceptionnels. Nous n'avons qu'une envie c'est participer de nouveau l'année prochaine mais il y a encore un peu de travail.  Quant à notre inquiétude concernant la barrière horaire de 8h notre résultat à 7h56 montre que nous étions larges et que vous aviez raison.  Merci aux bénévoles sans qui ces courses ne pourraient avoir lieu. 

Yves

Je tenais à te remercier SiboTrails et toute la team organisation pour la magnifique journée que j'ai passé ce 23/08/2020 avec mon fidèle camarade Julien, et ceci grâce à vous...   Organisation au top et paysages à couper le souffle ! J'en rêve encore (des paysages je parle)   Je reviendrai, c'est sûr... peut-être pas tout de suite car venant de Bretagne, mais en tout cas j'ai fait des envieux dans mon club (Athlé Theix), et n'ai pas eu de mal à les encourager à venir. 

Dimitri

Juste un petit mail pour te remercier. Même si j’étais dans un jour sans, j’ai adoré le parcours et l’ambiance malgré cette situation délicate. Bravo à toi et ton équipe de gérer tout cela avec passion et attention. Tu es un bel exemple à donner aux organisateurs.  Au plaisir de se revoir. 

Yoann Stuck
9ème sur la TGC en 2020

Un grand MERCI à toute ton équipe. Félicitation d'avoir pu mener cet événement dans des conditions aussi difficiles. Tout était parfait : parcours, orga, accueil et j'en passe. J'ai passé un super WE.   La rencontre du samedi entre athlètes c'était un cadeau de plus pour moi. C'est bien pour ces moments de partage que je fais ce sport.  A refaire.   J'espère de tout cœur pouvoir venir sur une des courses l'an prochain.  Encore merci pour tout !

Céline LAFAYE
La redoutable Savoyarde

Merci à toute l'équipe pour ce beau moment passé lors du trail ! Tout était parfait, ça reste un super souvenir pour ma part. Bravo à tous ceux qui ont maintenu l'organisation malgré une situation compliquée.  Je reviendrai donc avec plaisir sur une des courses l'an prochain.  Bonne continuation et encore merci pour ce superbe accueil ! 

Roxane Adret
L'Expérimentée Cévenolle

Aurélie Caucal vient de fêter ses 40 ans. Maman de 3 enfants, professeur des écoles, la jeune quadra est une habituée des SiboTrails. Le trail est rentré dans sa vie depuis une petite dizaine d’années, une passion partagée qui contribue à son équilibre de vie et l’aide à mieux assimiler les contraintes du quotidien. Quel plaisir te procure le trail ? « Je pratique le trail depuis 2011 environ. J’ai d’abord débuté par des formats courts de 10km à 15km puis je suis monté sur les courses de 20 à 30km et progressivement j’ai rallongé le kilométrage. Je ne fais pas encore d’ultras mais j’ai participé au TGV en 2018, ma plus longue course pour le moment même si le parcours fut tronqué, une course de 10h reste une belle première expérience. J’ai aussi fait le 45km sur la Transvulcania, un parcours super dépaysant par son côté volcanique. D’autres coures m’ont marquées comme Porquerolles mais ce sont celles en Savoie qui me plaisent le plus. » Comment parviens-tu à concilier vie de famille, vie professionnelle et le trail ? « Maman de 3 garçons, je travaille à mi-temps pour le moment comme professeur des écoles en maternelle, les lundis et mardis seulement, ce qui me laisse un peu de temps le reste de la semaine pour m’entraîner. Je cours entre 3 et 5 fois par semaine et c’est bien suffisant. J’ai quelques soucis de santé depuis une année qui me privent des séances de fractionnés. Avant cela, j’m’imposais quand même une séance de piste par semaine avec Chambéry Triathlon pour travailler la vitesse. Aujourd’hui je sens que j’ai baissé de régime côté vitesse, mais j’espère que ça reviendra. » Te retrouves-tu dans les Sibotrails ? « Les Sibotrails de Pralognan sont mes courses préférées. Je suis amoureuse de Pralognan la Vanoise pour son côté sauvage et authentique, loin des remontées mécaniques. Courir au lac des vaches, au petit Mt Blanc ou sur les crêtes du Mont Charvet, c’est tout simplement magique. J’adore aussi les crêtes du Mont Jovet à Bozel. Quant à l’ambiance des trails blancs c’est autre chose, je suis frustrée de ne pouvoir admirer le paysage mais l’ambiance reste très sympa. » As-tu d’autres objectifs à plus ou moins long terme ? « Si mes problèmes de circulation s’estompent, j’aimerais courir pour une fois le TGV mais sur son parcours originel pour faire une bonne fois pour toute le tour intégral des Glaciers de la Vanoise. J’aimerais aussi découvrir d’autres massifs. C’est ce que j’apprécie dans le trail, on peut courir partout, en toute sécurité et sans se soucier du parcours ou d’un manque de ravitaillement. Tout est prévu et ça c’est fondamental surtout pour une fille car courir seule en forêt ou en montagne n’est jamais très rassurant. Il y a tant de courses à découvrir que la liste serait trop longue à énumérer. »

Aurélie Caucal

Le globe trotter du trail Christophe Lesaux vit actuellement entre Paris, Vancouver et Londres. Et quand il ne voyage pas avec ses clients sur une course trail par étapes en Bolivie, au Pérou ou au Népal, l’ancien militaire de carrière aime se poser dans les Alpes pour participer à un trail savoyard, Christophe revient sur ses expériences à Pralo. Pourquoi être venu courir à Pralo sur le TGV toi qui parcours le monde à longueur d’année ? « J’ai trouvé Pralognan-la-Vanoise très charmant, un petit village accueillant et authentique. J’ai vraiment adoré l’endroit dès ma première fois à Pralo. Le parcours est tout simplement magique. Et particularité de l’évènement, on ne peut pas baliser à l’intérieur du Parc National de la Vanoise. On doit se débrouiller par nous même avec le road-book. Enfin une course où on ne suit pas un balisage bêtement mais où on doit se concentrer sur le parcours et la beauté des paysages, les origines du trail. As-tu des souvenirs qui t’ont plus particulièrement marqué ? « C’est une course très conviviale, festive où tout le monde échange quel que soit le niveau de course. Je me souviens du petit déjeuner servi sur la place devant l’OT où on partageait tous ensemble ce moment de partage avant le départ, c’était très sympa. Et on se parlait, on échangeait, chose qui se perd progressivement à l’heure des réseaux sociaux où tout le monde court avec son smartphone pour partager sur sa page FB incrustant les selfies légendaires. Pour ma part, je préfère le contact humain et prendre le temps de profiter de dame nature, ce qui reste possible avec le tgv où de nombreuses zones restent encore hors connexion. » Quels conseils donnerais-tu aux néophytes de la course ? « De venir reconnaître le parcours pour mieux le gérer. On peut venir en famille ou entre amis. Mais ce n’est pas la même chose. Je conseillerai plutôt une reco en deux jours en mode sportif avec des amis traileurs, ou en 3 jours pour une formule plus light et plus posée. Je conseille aussi de venir au moins une semaine en vacances pour ceux qui viendraient de loin, histoire de s’acclimater à l’altitude et de bien profiter des différents sites avant le parcours. » Reviendras-tu un jour courir à Pralo ? «  Mais certainement, j’y compte bien ! »

Christophe Lesaux
L'Ami de la Vanoise

En 2006 j'ai pris part au TGV, la plus grande distance à laquelle je n'avais jamais participé... Un mélange de stress et d'excitation de pouvoir partir à l'aventure sur une boucle magnifique en montagne. J'avais conscience d'avoir certaines capacités et sensations que ne partageaient pas forcément tous les coureurs plus les heures s'enchaînaient en montagne mais cette course fut une révélation pour moi. J'ai pris de plus en plus de plaisir au fil des kms jusqu'à avoir la surprise de remporter la course. Je me suis alors dit que l'ultra trail était une discipline passionnante que j'allais devoir explorer.

François D’haene
Vainqueur TGV 2006

L’icône du team Hoka, le Mauriennais de souche Ludovic Pommeret a participé à plusieurs éditions du TGV. On peut dire que le parcours il le connait sur le bout des doigts et qu’il l’apprécie tout particulièrement, surtout quand ça passe chez lui en Maurienne, du côté de l’Orgère chez ses beaux-parents. L’expérience de Ludo sur le TGV est multiple et devrait servir à tous ceux qui rêvent d’accrocher cette course au milieu du parc de la Vanoise à leur palmarès. Le TGV fut l’une de tes premières courses en trail, peux-tu revenir sur tes débuts ? « J’ai du commencer à faire des courses en 2000 avec la fortiche mais je m’y suis mis plus sérieusement en 2005 avec un premier abandon sur l’Utmb. Et le tour des Glaciers de la Vanoise fut en effet l’une de mes premières courses. Au début je terminais dans les 20 premiers puis à ma seconde participation dans le top 10. »  Très vite le régulateur aérien s’est imposé comme l’un des leaders de la discipline. Pour rappel, Ludo a remporté le TGV en 2008 devant Dawa et en 2009 devant Alexandre Daum en 8h11’. La classe à l’état pur ! Ludo c’est aussi une belle série de victoires partagées. Par la suite, il est aussi co-vainqueur en 2012 avec Joris Milleret, en 2013 avec Yvan Diot et plus récemment en 2017 avec Paolo Rossi. Que trouves-tu de différent dans le TGV? « D’abord le tracé passe par la Maurienne, ma région d’origine et même si on doit parfois un peu tourner la tête c’est toujours un plaisir de pouvoir contempler ces magnifiques glaciers de la Vanoise. Le parcours est varié et très sauvage. On se balade de refuge en refuge par des sentiers en balcons. Ce n’est pas le parcours le plus difficile ni le plus technique dans le monde des trails, hormis la partie après le refuge de l’Arpont et la descente de Chavière. » Que trouves-tu le plus difficile ? « La longue descente finale surtout depuis qu’on a changé de sens et qui doit bien durer 1h30. Éprouvante ! » A ce propos, quels conseils donnerais-tu aux coureurs qui se lancent pour la première fois sur le TGV ? « Surtout de bien doser leurs efforts et d’en garder un peu sous la semelle pour ce retour final car il peut paraître bien long, surtout lorsqu’on n’est pas bien. C’est un trail qui se dispute à une certaine altitude, on est souvent à 2000m et plus avec des passages à 2700m, donc je recommanderai de bien s’entraîner en altitude au préalable pour bien gérer ce problème d’acclimatation. On peut par ailleurs traverser encore un certain nombre de névés selon les conditions, il faudra prévoir le matériel adéquat. Le chemin reste assez long et il faut savoir profiter des ravitaillements dans les refuges et prendre son temps. » As-tu des anecdotes particulières sur le TGV? « Lors d’une édition, alors que je connaissais pourtant bien le parcours, je me suis trompé de chemin après le refuge de l’Arpont. J’étais alors second de la course et lorsque j’ai retrouvé le chemin initial on m’annonce premier alors que je cherchais à savoir le temps que j’avais perdu. Et finalement, sans trop savoir comment, j’ai dû doubler le premier à ce moment là, égaré dans une zone très sauvage. »

Ludovic Pommeret
Multiple vainqueur des trails de la Vanoise.

Inscription Retour aux trails